Hypnose et créativité

 Définition de la créativité



Aujourd'hui être créatif est devenue la condition sine qua non à la
réalisation de soi, à tel point que le développement de la créativité 
se révèle être un marché en pleine expansion et que développer la
créativité des enfants est un argument de choc pour vendre un service.
Mais que signifie "être créatif", à qui s'adressent ces services et quel en
est le véritable objectif?

Si avant toute chose la créativité permet d'être soi, elle ne peut se
se révéler à la personne qui souhaite exercer une activité artistique,
ou tout autre activité, que seulement si elle rentre en connection avec
les immenses ressources de son inconscient, véritable "saint graal" de
l'imaginaire et des rêves.
L'époque où l'on censurait les enfants qui faisait preuve d'imagination
ou qui laissaient leur esprit s'abandonner à la rêverie a fait son temps,
même s'il est encore assez difficile pour une communauté qui tend à se
restreindre, de se donner les moyens de lâcher prise et d'accepter de
privilégier l'intuition et l'imagination, plutôt que de continuer à
fonctionner exclusivement en mode rationnel et analytique. Car il sagit
bien dans ce cas d'accepter d'accéder à cette autre partie de soi.

De nos jours,  les enseignants ne cherchent plus à "contrarier" l'enfant
gaucher, qui est souvent un artiste en devenir, au risque de perturber
son identité.
C'est un grand bienfait, mais l'idée de faire fonctionner notre main
gauche tout autant que notre main droite, afin de faire rentrer en action
l'hémisphère droit de notre cerveau, tout autant que l'hémisphère
gauche et de permettre une connection entre conscient et inconscient
n'est pas totalement admise. C'est dommage, car en utilisant sa main
gauche le plus souvent possible, un droitier peut rentrer plus facilement
en connection avec son inconscient et profiter ainsi, au moins en partie
des ressources souvent inexploitées du cerveau humain.
Faire travailler ses mains permet de faire fonctionner notre cerveau à
50% et la fonction du toucher à elle seule permet de faire travailer notre
cerveau à 30%.
C'est dire tout l'intérêt de pratiquer la prestidigitation, ne serait ce
qu'en amateur, pour permettre l'accès à l'imaginaire, puisque cet art
requiert une habileté manuelle de la main droite comme de la main
gauche. D'ailleurs les magiciens qui ont le plus de potentiel créatif sont
ceux qui s'entraînent à acquérir le plus de dextérité possible.

Cependant l'imaginaire et la créativité ne font pas partie d'une
génération spontanée et l'enfant ne naît pas "tabula rasa" avec un
cerveau vide. Il hérite non seulement d'une combinaison des attributs
physiques et du comportement de ses ancêtres, mais également de leur
mémoire et par là même de la mémoire de toute une culture.
Ainsi les rêves nocturnes font appel à cette mémoire ancestrale transmise
de génération en génération et s'expriment sous forme de symboles. Le
vécu et l'expérience ont bien entendu leur importance sur la construction
de l'imaginaire et le développement de la créativité. Tout participe à cette
construction et à ce développement dès le plus jeune âge: l'éducation,
mais aussi la moindre information, les rencontres, les films, les lectures
et les émotions, qu'elles soient considérées comme négatives ou positives.

Cependant avoir accès à la seule créativité ne permet pas forcément
d'être un artiste, car le véritable artiste sait utiliser ses émotions bien
plus qu'il ne les gère. C'est en se servant de ses émotions qu'il peut avoir
accès à la beauté et la transmettre. Un artiste accède facilement à des
états modifiés de conscience et l'hypnose éricksonienne ou la méditation
sont des moyens qui lui permettent d'avoir accès aux symboles universels
et de les explorer, avant de les transmettre à son public en les exprimant
au travers de ses créations.
Bon nombre d'artistes  ont peur des thérapies classiques, car si elles les
aident à tenir plus ou moins la route en les maintenant dans un moule
trop étroit pour eux, cela peut malheureusement porter atteinte à leur
créativité. C'est tout à fait le contraire qui se produit avec l'hypnose
éricksonienne ou la méditation. Le moule trop étroit n'a plus de raison
d'exister et vole en éclat.  Des hommes et des femmes dont on  pensait
qu'ils n'avaient aucune aptitude artistique se révèlent très créatifs,
dès lors qu'ils ont appris à accepter et comprendre leurs émotions, à les
canaliser, tout en faisant abstraction des diktats et des conventions liées
à leur environnement social ou à leur époque, afin de diffuser la beauté
autour d'eux.
Car la véritable créativité est atemporelle et s'exprime à travers celui ou
celle qui accepte d'être lui même et reconnaît sa véritable valeur.
Ainsi la créativité est aussi un accès vers la liberté.




Retrouvez cet article sur le site de l'Association de la Montagne Magique et visionnez un entretien avec David Lynch à propos de l'intuition. 
Vous pouvez aussi consulter cet article paru dans santé magazine:
http://www.santemagazine.fr/actualite-quand-l-hypnose-permet-de-liberer-sa-creativite-60420.html